DÉCLARATION DES ÉLUS AU CONSEIL DE LABORATOIRE

 

Nous, élus au Conseil de Laboratoire du LPC, après avoir eu une connaissance très incomplète du projet de création d'une UMR, constatons:

1 - que contrairement à ce qui s'est passé pour les transformations URA-UMR dans les autres laboratoires de l'IN2P3, il y a dans le cas du LPC-Collège de France une réduction massive des personnels (30%). Cette réduction a des causes autres que scientifiques, en particulier l'adéquation de l'effectif du LPC aux surfaces des locaux proposées par le Collège de France, propositions qui ignorent les spécificités des disciplines.

2 - que des axes de recherche sont éliminés. Notre Laboratoire a une longue tradition d'avoir lancé, à côté des axes principaux, des sujets de recherche novateurs. Un certain nombre de ces sujets ont été repris et développés plus tard par l'IN2P3. Rappelons que notre Laboratoire a entrepris des expériences d'astroparticules à une époque où celles-ci étaient mal reconnues par l'IN2P3.

3 - qu'avant l'établissement de la liste des personnels affectés à l'UMR, lotis les personnels n'ont pas eu un entretien individuel avec le Directeur de l'équipe en réaffectation, comme cela était dans ses missions. Cette liste reprend très largement une liste établie au mois de juin par l'ancienne Direction, sans entretien individuel, et pour laquelle le Conseil de Laboratoire avait déjà fait la remarque que ce n'étaient pas uniquement des critères scientifiques et de compétence qui avaient prévalu lors de sa constitution.

En conséquence, Nous élus au Conseil de Laboratoire demandons au Ministère de l'Education Nationale de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche, au Collège de France et au CNRS, autorités signataires du contrat d'UMR:

1- d'intégrer dans l'UMR l'ensemble des personnels de l'URA 6441 qui en feraient la demande

2- sans remettre en cause un renforcement des axes astroparticules et neutrinos. (le laisser la place pour d'autres sujets de recherche, comme cela a été la tradition au LPC.

fait à Paris le 20/02/97

 

P. ESPIGAT. Cl. LAMY, S. LANTZ, J. MAILLARD, J. PARISI, S. SELMANE, M. SENE. A. VOLTE

 

Déclaration lue avant le conseil de Laboratoire du LPC

Collège de France le 20 février 1997 . Après lecture les élus sortent.